RESPECTONS NOS MORTS !


RESPECTONS NOS MORTS !

 

Ce qui frappe au premier abord l’étranger qui vient visiter notre pays, c’est sans conteste la présence, partout, de la saleté. En effet, des détritus, des ordures, des reliefs des repas de la veille, et aussi, et souvent, l’émanation des relents libérés par les égouts à ciel ouvert règnent en maitres sur notre environnement rural et urbain.

Franchement, la propreté en tous lieux est-elle une entreprise difficilement réalisable dans ce pays ? On est vraiment tenté de le croire quand on voit cette autre réalité, pour le moins triste, concernant l’état navrant de nos cimetières. Oui, même ces endroits, normalement inviolables, ne sont pas épargnés par la négligence des hommes. C’est ainsi que certains de ces lieux de repos éternel ne sont, ni plus ni moins, que des dépotoirs où s’amoncellent, çà et là, des déchets domestiques, profanant de cette façon cet emplacement sacré, dernière demeure de nos chers disparus.

Outre les souillures qui jonchent le sol dans l’indifférence générale, les tombes sont creusées sans tenir compte du moindre alignement, constituant ainsi un ensemble désordonné et incohérent qui rend difficile le repérage d’une tombe, surtout ancienne, devant laquelle on souhaite se recueillir. Par ailleurs, la plupart de nos cimetières ne possédant pas de clôture, leur éventuelle profanation par les hommes et les bêtes est amplement facilitée.

Mais à qui incombe l’entretien de nos cimetières? Le maintien en bon état de ces lieux nécessite-t-il des moyens humains et matériels énormes? Nous ne le pensons pas pour la bonne raison qu’il existe à travers le pays des champs de repos dont la prise en charge est très satisfaisante grâce à la bonne volonté de la commission religieuse ( propreté parfaite, alignement des tombes avec allées bien entretenues, grand espace couvert réservé à la prière des morts, disponibilité et rangement des matériaux destinés à la sépulture…). De plus, un registre où sont inscrits les noms et les dates de naissance et de mort des défunts est tenu à la disposition  des visiteurs.

En témoignage de respect à l’égard de la mémoire de nos chers et regrettés parents, proches et amis, nous avons tous le devoir, nous les vivants en sursis, de préserver de toute souillure nos cimetières en les maintenant dans un état de propreté irréprochable afin que nos chers disparus y reposent vraiment en paix…




17/03/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres