ÊTRE OU PARAÎTRE, LASSE EST LA QUESTION

 

ÊTRE OU PARAÎTRE, LASSE EST LA QUESTION

 

(Conseils d’un père à son fils)

 

 

 

 36849p.jpg

 

 

 

 Ne mens pas, mon fils, c'est mal.

Mais, papa, tout le monde ment aujourd'hui. Je le vois même dans… mon songe.

 

Ne vole pas, mon fils, ce n'est pas bien.

Mais, papa, comment faire donc pour atteindre les hautes sphères sans voler ?

 

Il faut aimer ton prochain, mon fils, et l'assister en toute circonstance.

Mais, papa, sais-tu qu'il y a trop de prochains et tellement de circonstances ? Tu dis toi-même qu'on ne sait plus où donner de la… dette !

 

Il faut bien travailler à l'école, il y va de ton avenir, mon fils.

Mais, papa, à l'école il n'y a que les colles. Quant au reste, il n'y a que les restes. On y va pour apprendre l'écrit, et on ne récolte que les cris.

 

Il faut respecter les biens publics et l'environnement, mon fils, c'est le devoir de tout citoyen qui se respecte.

Mais, papa, les devoirs j'en fais tous les jours et tous les soirs. Pour le reste, ce n'est pas ma faute si la ville est devenue la vile, si les bonnes habitudes ne persévèrent pas, et si la campagne perd ses verts !

 

Il ne faut jamais faire de faux témoignages, mon fils, c'est un péché.

Mais papa, aujourd'hui il y a tellement de faux témoignages qu'il faut, à mon avis, faire un faux témoignage contre le faux témoignage pour avoir conscience qu'on a fait un bon témoignage.

 

Il ne faut jamais s'abandonner à la colère, mon fils, c'est une mauvaise conseillère.

Mais papa, comment faire dans un milieu où le centre de gravité est justement la colère ? Si bien que les gens qui se croisent se lancent en guise de politesse : « Alors, comment « t'emportes-tu » aujourd'hui ? »

 

Il faut être propre et honnête, mon fils, et éviter de nager dans l'eau trouble.

Je sais, papa, qu'il faut s'éloigner de l'eau sale et de… l'opprobre, mais comment faire quand autour de soi il n'y a que de la propreté sale répandue par les Huns et les hôtes ?

 

Mon fils, suis mes conseils qui sont les conseils de tes ancêtres qui les détenaient de leurs pères. Suis mes conseils, mon fils, et tu vivras heureux sur ce sol qui est tien et celui des tiens. Si tu le peux, sois bon et juste, sinon sois juste bon.

 

Oui, papa, je te suis et suivrai tes conseils. Tu veux dire que pour exister, il faut être ? Et que moi, j'existe parce je ne suis pas ce qu'il ne faut pas suivre. Et suivre ce qu'il ne faut pas n'est pas le but de celui que je suis. Et celui que je suis, suis celui que je veux être, c'est-à-dire toi, papa, toi que je suis et que je suivrai tant que je suis.

 

Lem



27/07/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres